Décès de René Schumacker

Les Beccotis ont la tristesse de vous annoncer le décès de René Schumacker,
qui habitait notre village, près de chez Blaise

 

Voici le message transmis par son ex-épouse, Mme Cécile Wastiaux :

René s’est éteint à Verviers, ce 10 février 2015, à l’âge de 77 ans. Il a exprimé sa volonté de léguer son corps à la science. Il ne souhaitait ni fleurs, ni discours. Dans ces circonstances, aucune cérémonie ne sera organisée.

Pour ceux qui désirent lui rendre un dernier hommage, des visites seront possibles au funérarium Vilvorder, rue de la Chaussée 30 à 4910 Theux (entre l’église et l’hôtel de ville), ces mercredi 11 et jeudi 12 février, entre 17h et 19h.

Au nom de ses proches, merci pour les pensées que vous aurez pour René.

2015Faire-partRS

 

Message du recteur de l’Université de Liège, M. Albert Corhay : 

Monsieur René SCHUMACKER
Professeur honoraire, Faculté des Sciences
Phytosociologie, flore et végétation des Hautes-Fagnes

On retiendra de l’engagement de René SCHUMACKER en faveur de l’Université de Liège, dont il fut un élève brillant, sa participation pendant plusieurs années au Conseil d’Administration de cette institution en tant que représentant du personnel scientifique.

Ses talents d’organisateur se sont exprimés pleinement dans la réalisation de la troisième Station scientifique des Hautes-Fagnes, érigée en 1975, et qu’il dirigea de façon magistrale pendant 20 ans. Il en fit un lieu d’échanges, apprécié par de nombreux chercheurs belges et étrangers, et un lieu d’apprentissage qui permit d’initier de nombreux jeunes aux sciences par un contact direct avec le terrain et avec les chercheurs. Cette infrastructure, l’une des meilleures en Europe, permet de jouer un rôle scientifique et pédagogique efficace dans une région où on recense plus de 200.000 visiteurs par an.

Parmi ses nombreuses activités scientifiques et didactiques, en géographie botanique et en systématique et écologie des bryophytes par exemple, on retiendra aussi la mise au point, pour le Gouvernement wallon, du plan de gestion des Réserves naturelles domaniales des Hautes-Fagnes, à l’origine de l’attribution, à plusieurs reprises, du diplôme international décerné à cette région par le Conseil de l’Europe et qui fit connaître l’Université de Liège largement hors des frontières nationales.

Publicités
Catégories : Information - Service | Étiquettes : , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :